Tag: 7 ÉTAPES DE MA VIE D’AUTEUR

Social

Hello chers égarés !

J’ai été tagguée deux fois, par mes amies Mel Andoryss et Agnès Marot. Ce qui donne… Beaucoup de souvenirs, de photos et de blabla. Beaucoup d’émotions. Et puis, un bon coup de vieux. 😀

1. La veille de l’an 2000 : je termine mon premier roman

Après trois ans à gratouiller en vain des scènes, à ne pas savoir par quel bout prendre cette formidable histoire (qui me hante depuis déjà 10 ans), je me suis lancée début 99 dans l’écriture de mon tout premier roman. Et à la veille de l’an 2000, je viens d’en poser le point final. Je le dois en partie au soutien de l’homme (de ma vie) que je viens de rencontrer, qui m’a réclamé la suite, chapitre après chapitre jusqu’à ce que je termine.

J’ai 21 ans et je n’ai aucune idée de ce que je viens de faire. Je l’ai juste fait ^^

Mon premier roman est un pavé de 700 000 sec, le premier d’une trilogie que je ne finirai pas parce qu’il s’agit de mon grand oeuvre, du monde d’Ès et que je ne suis pas assez expérimentée pour un projet aussi ambitieux. Cependant, nul doute que je l’achèverai un jour prochain.

2. Novembre 2005: j’ouvre mon blog

5 ans se sont écoulés. Je suis inconstante (et étudiante), j’écris de temps en temps et la rédaction du deuxième tome traîne et en plus, je m’éparpille sur d’autres projets. J’ai eu mon premier refus pour mon premier roman. Un refus constructif et encourageant. Je m’arrête à deux chapitres de la fin du tome 2, consciente que mon texte n’est pas très bon. Or, j’ai une qualité (qui ressemble parfois à un défaut), j’aime faire les choses bien.

Je stagne. Je n’aime pas ça.

J’ai rencontré une jeune prof de français, il y a quelques temps déjà. La future Silène Edgar n’écrit pas (encore), mais elle me lit et me donne des conseils. Un jour à la piscine, elle compare la phrase à un corps, et me fait prendre conscience de mes faiblesses de style (les pauvres phrases étouffent sous les couches de vêtements et de bijoux – adverbes, adjectifs, subordonnées, etc.) Elle me conseille de fréquenter d’autres auteurs, de m’exercer avec des nouvelles, et de travailler ma plume (par exemple, en tenant un journal). Avant de partir pour Tahiti, Silène me confie qu’elle aussi a envie d’écrire. Son histoire est magnifique. J’essaie de la pousser à se lancer. (Lisez La Saveur des Figues. Un roman fa-bu-leux.)

Je poste beaucoup de photos de mon chat à l’époque 😀

Je suis tous les conseils de Silène. Donc en novembre 2005, je lance mon blog d’auteur, m’inscris sur des forums, poste des extraits, en relis d’autres. Je rencontre Cindy Van Wilder, Roanne, Cecile Duquenne, et bien d’autres. J’écris des nouvelles, et je décide de m’atteler à un tout nouveau projet de roman : Au sortir de l’ombre.

Je consigne toutes mes réflexions sur la construction de récit dans une série d’articles, les Aventures de Robert, qui deviendront plus tard un PDF encore souvent téléchargé à ce jour.

3. Eté 2006 : Je lance CoCyclics

Mon roman est un peu mis de côté, parce que j’ai envie de tenter un pari fou, celui de CoCyclics. Il y a plein de moyens de faire bêta-lire des extraits de texte en ligne, mais j’ai envie de proposer une solution afin de relire un roman entier, avec une équipe, via un forum. J’ai l’impression d’en avoir une derrière moi : mes amis de blog et de forum avec lesquels j’échange des textes. J’ai eu de la chance de tomber par hasard sur des personnes formidables. Mais j’aurais bien voulu les rencontrer plus tôt, j’ai le sentiment de les avoir cherchées longtemps.

Je sais que ça va être du boulot, qu’un forum, c’est du travail et que le pari est plutôt ambitieux… Le projet sera critiqué, on ne me prendra pas au sérieux, il y aura toujours des gens pour m’accuser de mal faire ou pas comme il leur plairait. Blablabla.

Mais je suis sûre que ça manque dans le paysage ! 😀

Je monte un projet préliminaire avant de « recruter » une dizaine de doux fous furieux. Nous retravaillons le mode de fonctionnement, le cycle itératif, les documents sur lesquels s’appuyer et nous prévoyons un renouvellement régulier des équipes pour assurer une certaine longévité à notre « oeuvre ». Nous posons surtout les principes de bêta-lecture afin d’éviter le maximum de débordement (pas de trolls, pas de bashing).

En trois mois, nous sommes prêts. Nous postons des messages un peu partout et recevons notre premier manuscrit dans la foulée.

Je me jette au feu ! Ce manuscrit est le premier d’une longue série !

En un an, j’apprends plus avec CoCyclics d’un point de vue humain et littéraire que les 3 années précédentes. Je m’investis d’autant plus dans la communauté que les rencontres sont formidables et qu’elles me changent la vie. Je n’écris toujours pas très vite, mais je suis plus motivée que jamais.

4. Eté 2009 : Le premier oui

J’ai envoyé mon roman Au Sortir de l’Ombre aux éditeurs. Au bout de quelques semaines à peine, les éditions du Riez me répondent oui ! Je suis sous le choc, j’en tombe de ma chaise. Je croyais que mon texte n’intéresserait personne car trop victorien, trop « gros monstres de l’ombre », trop… ovni à mon sens !

Grand moment…

Il paraîtra en 2011, ce qui peut sembler loin, mais j’ai déjà croisé Alexis Lorens et j’ai envie de travailler avec lui ! Et puis, je ne suis pas pressée. Je viens d’attaquer un nouveau roman (Les chroniques de Siwès) de sorte à remettre un pied dans mon grand oeuvre.

5. Zone franche 2011

Au Sortir de l’Ombre sort en mars 2011 et je signe pour la première fois à Zone Franche sur le stand des Editions du Riez !

Je me découvre une passion pour les dédicaces 😀 Je n’ai pas encore de tampon !

Je vis un moment fabuleux. 😀

Mon état durant tout le WE !

CoCyclics aussi apporte son lot d’émotions. En mars 2011, nous venons d’obtenir un partenariat avec Hachette, mais surtout, Stéphane Marsan est devenu l’un des plus fervents supporters de CoCyclics depuis septembre 2010. Je participe à ma toute première conférence avec lui (je tremble et il me rassure avec gentillesse).

http://www.ustream.tv/recorded/13081352
http://www.ustream.tv/recorded/13082040
http://www.ustream.tv/recorded/13130145

Ce salon aura été mémorable à tout point de vue. Tant de rencontres ! Tant de discussions ! Et la fête se poursuit tard, jusqu’au bout de la nuit.

Le stand CoCyclics à Zone Franche

CoCyclics et ses immenses tablées…

Ensuite les bars…

Et là, je viens de dire à Stéphane Marsan que j’aime les gros dragons et les supers pouvoirs. Si-si. 😀

 

6. Octobre 2012 : Les séries

En début d’été, le Riez m’a proposé de publier les chroniques de Siwès ! La Guerrière Fantôme doit bientôt sortir et le bouquin s’annonce magnifique !BookSiwes1

Je confirme, il est magnifique. 😀

Je me prépare aussi à quitter ma place de permanente de CoCyclics, la mort dans l’âme. Depuis mon retour de congé maternité, j’ai beaucoup plus de pression au travail et je suis plus fatiguée qu’avant. Les corrections éditoriales de Siwès ont été épuisantes, il faut que je fasse un choix le soir, et comme je ne peux pas sacrifier l’écriture, bien évidemment, c’est CoCyclics qui en pâtit.

Pff. 🙁

Durant l’été, j’ai aussi envoyé un petit roman jeunesse à Castelmore. Alors que je suis dans l’effervescence de la parution de Siwès, Stéphane Marsan m’annonce que lui et Barbara Bessat-Lelarge sont partants pour publier La Balance Brisée chez Castelmore.

Je ressemble à ça pendant une bonne semaine, voire un bon mois. Entre Subliminale et Siwès, je suis au 7eme ciel. ^^

Je n’en reviens pas: j’ai signé pour deux séries chez deux éditeurs différents ! L’année 2013 sera très très studieuse…

7. Montreuil 2014

Je travaille aux corrections du Lion à la Langue Fourchue, Subliminale est paru en mai (avec d’excellents retours de la part des lecteurs) et Phénoménale, le deuxième tome de la Balance Brisée, doit sortir en février 2015. En un an, j’ai écrit plus de 800 000 sec. J’ai passé un sacré cap.

J’écris plus vite, ça y est. 😀

Quand j’entre sur le salon de Montreuil, je me souviens de la première fois où je suis venue, peu avant la parution des Fédeylins :  à cette époque, je ne savais même pas que j’écrirais pour la jeunesse un jour et Nadia Coste dédicaçait à la sauvage des épreuves non corrigées 😀

1610837_818363174873769_3627754305813544292_n

Je m’assois derrière le stand cette fois. L’équipe me chouchoute (Marie, Leslie, Barbara sont *formidables*), je vends tous mes livres (yay!) et Barbara et moi parlons de notre prochain projet (#Faustine) : elle me met des étoiles dans les yeux.

Les anciens de CoCyclics sont devenus ma famille littéraire. Ils sont toujours là et au soir, après les dédicaces (Cindy en a mal au poignet !), on continue de rire 🙂

Avant de partir, je brunche avec les CoCyclics, nouvelle génération. 😉 Ils sont toujours aussi pétillants et enthousiastes, plein de projets ! Il y a encore de beaux jours à venir pour ce forum. 😀

CoCyclics, c’est du solide et de la bonne humeur. 😉

Quand je repars, j’aborde l’année 2015 avec optimisme 😉

Post Scriptum

Quel coup de vieux cet article. Je crapahute sur les chemins de l’imaginaire depuis 15 ans ! 😀

Ce tag peut être repris par qui veut ! E.C. Tanengram ? Justine Patérour ? Bérengère Rousseau ? Silène Edgar ?

12 thoughts on “Tag: 7 ÉTAPES DE MA VIE D’AUTEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *