Des news et des chroniques

Social
Chers lecteurs, je vous écris ce jour avec le bâton d’allumette en soutien de la paupière. Entre la migration CoCyclics, les WE à Paris, les cours, et j’en passe, je suis rémoulue-foutue.

Le Salon du Livre 2011

Ma vie épique de romancière continue. Retour à Paris pendant le Salon du Livre, toujours en visiteuse, mais cette fois, avec un badge d’auteure que j’ai perdu. Au programme du samedi matin, la dédicace de Nadia Coste :

Avec Nadia Coste, Paul Beorn, Silvie, moi-même chez Gründ

L’après-midi, rencontre CoCyclics avec Gérard Guéro (Lisez Ayesha, Paradis Perdu, La geste des chevaliers dragons) et Pierre Pevel (lisez les Lames du Cardinal). Je vous mettrai un lien vers l’article CoCyclics à ce sujet.

Pierre Pevel et Gérard d’Ange

Qu’est-ce que j’ai appris ? En premier lieu, qu’il faut que je vous fasse mon coming out : je suis une romancière. Une vraie. Non seulement j’ai ça dans le sang (plutôt dans la tête), mais en plus, je veux faire les choses bien. Bientôt un article tintamare à ce sujet, je vous redonnerai le lien.

ASLO* a toujours le vent en poupe

Si vous ne l’avez pas lu, il est encore temps ! Sur CoCyclics, on fleurte avec le coup de coeur ! Les critiques positives affluent sur le web ! Dernières en date sur les blogs :

La critique de Sophie Unreal

L’atmosphère du livre est confinée, sombre. Malgré le soleil qui brillait lors de ma lecture, j’étais tellement aux prises du livre que tout s’effaçait autour de moi et que je me retrouvais aspirée dans l’ombre.
D’ailleurs, après chaque moment de lecture, j’avais la sensation d’être encore un peu à l’intérieur du livre, c’était très étrange et surtout très troublant.

La critique de Claudine

Londres au XIXe siècle, un univers inquiétant, une atmosphère merveilleusement restituée. J’ai plongé dans ce livre et j’ai été transportée littéralement dans les rues sombres poursuivie par cette étrange créature. Les dialogues, les descriptions, c’est magnifiquement écrit à tel point que quand j’ai été obligée de m’arracher à ma lecture pour replonger dans le XXIe siècle, je sentais encore l’ombre menaçante.

Critique d’Earanë

Comme je l’ai dit plus haut, je l’attendais avec grande impatience.  Je ne suis pas déçue de l’avoir acheté et encore moins de l’avoir lu. Je me serais volontiers jetée dessus si je n’avais eu du temps que pour ça. 

La critique d’Alsem

L’intrigue est originale, et le brio de l’auteur réside dans le fait qu’elle a entre autre exploité la mythologie judéo-chrétienne pour créer un univers à part, dangereusement crédible.

Critique sur Mythologica

Trépidant de bout en bout ce roman n’est pas découpé en chapitre comme la majorité de ses congénères mais garde le haletant du roman avec un rythme ne laissant pas de répit à son lecteur. Ses lieux, ses personnages, ses situations sont crédibles. L’ensemble a une cohérence absolument magnifique et je dois le dire de nouveau, je suis épaté par le fait qu’il s’agisse d’un premier roman car peu d’auteurs français d’imaginaire peuvent atteindre une telle maîtrise. Cette précocité stylistique n’est qu’une excellente chose puisqu’elle nous laisse présager des suites plus qu’intéressantes à la littérature que va nous proposer Syven dans les années à venir…

Note: Toutes les chroniques sont rassemblées sur la page d’Au Sortir de l’Ombre.

Je suis chaque fois plus ravie de lire ces retours. Je n’aurais jamais osé rêver un si bel accueil. Je remercie tous les lecteurs qui prennent le temps de rédiger ces critiques.

Vous pouvez aussi lire une une interview sur Belisam’Art, un site qui promeut l’Imaginaire. J’y fais quelques révélations et j’aime bien son concept, parce que les questions sont les mêmes pour tous les auteurs et c’est drôle de lire toutes ces réponses différentes. 🙂

D’autres articles à suivre ce week-end sur mon actualité. Bientôt, un planning des dédicaces et un article consacré au fanzine Nocture.

*ASLO= Au Sortir de l’Ombre

One thought on “Des news et des chroniques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *