Mes occupations…

Social

En ce moment, je ne chôme pas mais je vois avec plaisir ma liste de tâches descendre. Déjà, à quelques détails près, le site web de CoCyclics est dans la place !

Je vous y invite, avec un QR Code, le bidule à droite, c’ets la transcription de l’adresse web de CoCyclics, mais rassurez-vous, l’image est cliquable.

Bref. Que fais-je en ce moment?

Je bêta-lis
Je suis alpha-lectrice sur un roman CoCyclics. Je l’ai lu, on a partagé nos retours, il ne manque plus que de synthétiser la fiche. Evidemment, je suis en retard. Mais on y est presque ! C’est toujours une expérience formidable !

Je CoCyclics toujours

On prépare des tas de choses. Je suis super occupée même si je me préserve mes soirées d’écriture à partir de 22h00 (oué, je sais, c’est un poil dément.) Tout marche vraiment bien en ce moment pour ce projet. Ca donne des ailes pour le reste.

J’ai pu voir les images du WE dernier à Paris, pour les lancements des yeux d’opale (pas encore lu) et de la Pucelle de Diable Vert (vraiment, vraiment bien). Une sacrée fête ! (cf. Le compte-rendu !)

Plongez-vous dans l’ambiance de cette journée en découvrant l‘album des grenouilles !

J’écris

Baxian va bien (ça dépend du point de vue je vous dirais), on est arrivé au 3/4 de son aventure et ça sent grave le roussi pour notre espion préféré. Une sévère relecture m’attend. La fin est tellement moins relue que le début, qu’on voit bien que ce n’est pas du propre. Qu’importe ! Il faut que je termine ce premier jet au plus vite. Je suis optimiste.

Ce qui m’ennuie, c’est que je voulais ce roman un tantinet passerelle jeunesse (pour maximiser le public, et donc j’avais évité les déballages d’entrailles de marjaks par exemple), mais au final, je me rends compte que l’imbrication des deux intrigues et le nombre de personnages risque de le rendre un poil difficile pour certains jeunes lecteurs. A voir avec Silène, la spécialiste du domaine.

Ceci dit, mon tricot me plaît pour le moment, c’est le principal. Mais, hum, quant à la forme, les dialogues de la fin sont… longuets. On va trancher à la relecture, promis.

588 KSEC, un bon gros bébé qui se dirige gentiment vers les 600 000 SEC.

Je m’essaie à de nouvelles techniques

Vive le madmapping. Ou pas. C’est intéressant de mind-mapper, mais je préfère mettre des mots en vrac n’importe comment dans mon carnet. Je m’y retrouve mieux, bizarrement.

En tout cas, c’est joli, et c’est utile pour simplifier les lignes directrices des personnages. Je m’éclate. J’aime bien essayer des trucs.

Je squatte

Avec Smoke des fois (mais chéri, je te jure que je le vire dès que je me rends compte qu’il est là), on s’installe le soir dans le vrai bureau de la maison. Finalement, j’y suis bien. Il suffisait que je m’habitue.

Je rêve de la parution d’ASLO


La parution d’Au Sortir de l’Ombre approche, et les préventes démarrent au premier novembre. Du coup, je m’informe sur les salons et autres joyeusetés de la promotion. L’aventure éditoriale compte son lot de péripéties. J’entends m’y préparer. Je ne me laisse pas abattre par les problèmes et les jets d’acide auxquels sont confrontés les auteurs (il y a de quoi choper le cafard en se baladant sur la toile). Non pas que je ne compatis pas, mais mon style, c’est :

À coeur vaillant, rien d’impossible.

Cela fait longtemps que je m’accroche à cette maxime et elle me va bien.

2 thoughts on “Mes occupations…

  • Bravo pour tout ce que tu parviens à faire en même temps.

    Tu n’es pas en retard concernant la synthèse, car il n’y a pas de dead line. Merci à toi et à Aya pour votre boulot formidable, vous êtes vraiment aux petits soins.

Comments are closed.