Roulement de tambour

Social

Beaucoup de gens dans mon entourage me posent la question : pourquoi est-ce qu’il met si longtemps à sortir ton bouquin ? Question épineuse s’il en est. Difficile pour ceux qui ne naviguent pas dans la sphère littéraire de prendre conscience que le monde éditorial ne vit pas tout à fait dans la même temporalité que le commun des mortels.

Il faut bien comprendre que quand Au Sortir de l’Ombre a été retenu, tout le planning 2010 était déjà bouclé. D’où sa parution annoncée au 15 février 2011. Je le savais quand j’ai signé. Rassurez-vous, ça me paraît long à moi aussi (l’auteur trépigne encore plus que le lecteur, mais c’est sûr que si les lecteurs décident de faire bloc, ça fait plus de trépignations côté lecteur.)

Calendrier des parutions du Riez :

– Par le Sang du Démon de Virginia Schilli (05 juin 2010)
– Délivre-nous du Mal de Virginia Schilli (25 juin 2010)
– L’Héritage du Serpent de Virginia Schilli (10 septembre 2010)
– Un Autre de Christophe Nicolas (30 septembre 2010)
– Les Dames Baroques, collectif ( 30 Octobre 2010)
– L’Héritière d’Owlon de Patrick Vast (20 Novembre 2010)
– Coeur Empoisonné, de Bloody Countess (25 Décembre 2010)
Au Sortir de l’Ombre, de Syven (15 Février 2011)

Si vous ne baignez pas dedans, vous vous dites peut-être que c’est dingue que ça soit aussi étalé. Certes, certes, mais c’est parce que sortir un roman, c’est encore et encore du boulot. Les relectures auteurs ne suffisent pas. Tout est à l’échelle du roman, 400 pages annoncées pour Au Sortir de l’Ombre, eh oui, 400 pages à préparer. Et là, je n’évoque que des phases où l’auteur intervient, qui prennent des semaines parfois des mois. L’éditeur doit gérer l’impression, la promotion, les commandes.

Dans la préparation, on compte les corrections éditoriales (sur la forme et le fond, on peut me demander de retravailler des phrases en particulier ou des scènes entières, me demander d’en rajouter pour éclaircir certains points.) Ensuite, il y a les corrections à proprement parler (orthographe, grammaire défaillante parfois, ponctuation, etc.) A chaque fois le texte fait des allers-retours.

Alors, on pourrait croire cette étape incompressible, mais il semblerait qu’à grand renfort de café, il soit possible de réduire le temps que ça prend, en comprimant le sommeil humain par exemple. Après, il y a la mise en forme et le maquettage. Ensuite, il y a le bon à tirer. Tout cela prend entre 2 et 6 mois, des fois plus, en fonction de la maison d’édition. Sans compter que les grosses maisons font intervenir plusieurs correcteurs. Ouaip.

Dans le cas des éditions du Riez, on a une toute petite équipe qui se démène (Vive les éditions du Riez ! Oui, un peu de lèche ne nuit pas, il faut être gentil avec son éditeur qui va se démèner pour son livre !) Pour des raisons évidentes, les romans sont traités par ordre de parution. Donc, Au Sortir de l’Ombre a gentiment attendu son tour.

La bonne nouvelle, c’est que je viens d’envoyer une version avec un prologue revu et corrigé.
L’autre bonne nouvelle, c’est que les préventes commenceront au 15 janvier 2011.

Donc mes chers amis, ceci est une façon de vous annoncer que ça y est, Au Sortir de l’Ombre commence sa véritable aventure éditoriale. Mon éditeur (vous voyez les coeurs dans mes yeux ?) va s’y attaquer courant de l’été. La rentrée risque d’être passionnante. Bien sûr, je vous tiendrai au courant de l’avancée des opérations.

PS: Si vous ne savez pas quoi emmener à la plage, n’oubliez pas de jeter un oeil au catalogue des éditions du Riez. http://www.editionsduriez.fr/

5 thoughts on “Roulement de tambour

  • Chère Syven,

    Je confirme que votre (doux) calvaire ne fait que commencer. Mon roman doit sortir dans trois mois et ça fait déjà plusieurs semaines que je ne dors plus !

    Chris (vous savez, un autre…)

  • Oh Chris !!! Bien sûr, les souscriptions sont ouvertes ! Je suis ravie d’avoir de vos nouvelles.

    En tout cas, la parution approche, bientôt la couverture… Bon, j’espère que vous aurez un peu de répit cet été.

    Vous souffrez pour la bonne cause. ^_^

    Est-ce que vous serez présent au salon du Relecq Kerhuon en novembre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *