Du biais pour ma 6

Social

Ce WE et hier soir, j’ai eu le temps de faire un peu de couture. Je vais vous passer les émoluments qui m’ont conduite ces trois dernières semaines à râter un petit haut (effet femme enceinte, dépitée je ne l’ai pas fini, je l’offrirai le mois prochain à ma Dédé qui attend un petit), puis à jeter mon dévolu sur une numéro 6 de mon livre japonais.

(photo trouvée sur http://japancouture.canalblog.com/)

En fait si, je vais le dire: la 6, c’est deux morceaux à coudre ensemble avec un peu de biais. J’ai truellé pour le patron en découpant le tissu directement autour du papier — j’ai quand même décalqué le patron… Avec du papier cuisson, et je vous déconseille, ça se roule, c’est pas pratique — j’avais plus de papier spécial couture.
Mais même si cette robe est simplissime (deux heures grand max à la louche), avec le Haricot qui voulait voir et m’aider, je n’ai pas pu la terminer lundi dernier. Pourtant, il n’y a que trois coutures à faire.
Et hier soir, renonçant à atteindre le 60% sur ASLO, j’ai fait du biais assorti à mon tissu, grâce à ce tuto: http://www.geocities.com/francine_pa/biaiscouleur.html
C’est magique. La puissance des mathématiques appliquées. Le bonheur total à minuit moins le quart. Bon, j’ai fait 8 mètres de biais rose, et je n’ai pas fini de le repasser, mais franchement, c’est super à faire. Ca relaxe après deux heures de correction de roman. Surtout quand on se rend compte que sur les 10 derniers pour cent revus, on a oublié une partie des commentaires de Blacky.
Je vous montre mon tissu pour ma robe.
Oui, ça pète.
Pour voir un exemple de 6, trouvé sur le blog Japancouture addicts (http://japancouture.canalblog.com/) : ICI
Allez, avec un peu de chance, je la finis ce soir.
Je crois que je couds pour ça: la satisfaction de finir quelque chose sans que ça me prenne deux ans, non, pardon, trois ans.

6 thoughts on “Du biais pour ma 6

Comments are closed.