Dans le calme

Social

J’ai du mal à m’agiter à cette heure. Lorsqu’il fait froid et sec, j’adore mon cocon de train-train quotidien, chaud et prévisible. Il fait 25 dans mon bureau, je me sens à ma place comme à la maison, et compulser mes petites choses à ajouter dans mes documents me suffit amplement.

C’est le matin. Il faut y aller doucement.
La crise est comme le remugle lointain de la mer, une fois sa puissance oubliée… On n’imagine pas qu’elle pourrait venir tout bouleverser, d’une chiquenaude.
***
Je suis prise d’une flemme mes enfants, d’une flemme !!! C’est l’hiver, le feu dans la cheminée, la perspective repoussée de ma fin de correction pour Au Sortir de l’Ombre…
Hier soir, j’étais seule, j’aurais pu faire de la couture en veux-tu, en voilà ! Je me suis contentée d’accrocher une anse et un bouton au sac d’Aphrael. Je n’ai même pas eu le courage de le prendre en photo.
Après, j’ai décousu tout ce que j’avais fait pour So. J’ai changé d’avis. Et du coup je n’ai rien fait de plus, j’ai regardé la télé.
J’ai lu la nouvelle de NB dans Vanille Givrée, je l’ai trouvée très bonne (ah ah !), et je vous la recommande chaudement (oh oh!) :

3 thoughts on “Dans le calme

  • Il y a des jours où la paresse ne fait pas de mal. Ces jours-là, j’aime en profiter et me prélasser dans la flegme la plus totale.

    En tout cas, je suis tout à fait d’accord pour la nouvelle de NB que je recommande chaudement.

    Tsumïre.

  • Super contente que Vanille Givrée t’ait plu ^^
    Sinon je rejoins Tsumïre, parfois ne rien faire, c’est bon…

Comments are closed.